Espace Administrateur






Perdu votre mot de passe ?
Commission Villes Moyennes de Trans.Cité à Auxerre Version imprimable

Brève Chroniques

La Commission  Villes Moyennes  de Trans.Cité s’est réunie à Auxerre les 22 et 23 mai 2013 autour du thème "L’allongement de la vie et la mobilité".  Guy Ferez, président de la  Communauté de l’Auxerrois et maire d’Auxerre a ouvert la Commission en déclarant : « Je suis convaincu que les villes moyennes ont les capacités de répondre collectivement aux défis de demain, en inventant un modèle de mobilité pour des territoires d’excellence qui prenne en compte l’allongement de la vie".

Jean-François Fritsche, responsable accessibilité et développement durable au Certu a fait le point sur l’obligation de rendre accessible le transport aux personnes à mobilité réduite en 2015. Elle ne sera pas effective à cette date, avec des différences sensibles selon les réseaux et les territoires, mais la dynamique est bien engagée, avec 82% du parc de bus adaptés. Comme le recommande le rapport de la sénatrice Claire-Lise Campion, elle doit être consolidée et prolongée dans un Schéma Directeur d’Accessibilité (SDA) qui en fixe les échéances budgétaires, en concertation avec les différents acteurs. La Communauté d’agglomération de Brive a illustré cette démarche avec  la  mise en accessibilité de son réseau de transport public à l’occasion de sa restructuration.

Marie-Hélène Massot, chercheur à l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées a fait la synthèse, en tant que rapporteur, des propositions de l’atelier pluridisciplinaire strasbourgeois « Seniors, santé et mobilité » du laboratoire des mobilités de Transdev. En 2040, une personne sur quatre aura plus de 65 ans. En vieillissant, la mobilité évolue et le lieu de résidence est plus clivant que l’âge dans la mobilité des seniors, créant à la fois « une fracture sociale et territoriale ». La « mobilité active » des seniors est bien un enjeu sociétal pour l’action territoriale, dans une vision intégrée de la santé, du logement et de l’aménagement de la ville.

Luc Broussy, conseiller général du Val d’Oise, a été pilote de la Mission sur l’adaptation de la société française au vieillissement de la population auprès de la Ministre déléguée aux personnes âgées et à l’autonomie. Face au vieillissement, il s’agit de prévenir, d’adapter la société et d’anticiper sur la dépendance, en s'appuyant sur des critères élargis au logement, au quartier, aux transports et aux territoires. Une gouvernance locale, à l'initiative d'acteurs publics et économiques, doit mettre en place des Maisons départementales de l'Autonomie, "guichet unique" de la dépendance. Un projet de loi sera présenté devant le Parlement en 2014 avec un début d'amorçage de financement public en 2015. En illustration, la ville de Besançon « amie des aînés » a mis en place « La maison des seniors » pour accompagner les personnes âgées au quotidien, dans un cadre partenarial, basé sur une confiance mutuelle et des valeurs communes.

Point d'actualité

Jean-Marc Janaillac a présenté un point d’avancement sur les objectifs du groupe Transdev pour 2013 - 2015. « Avec des résultats en baisse, il s'agit d’abord de redresser l'entreprise, grâce à un recentrage géographique de nos activités, pour ensuite engager la phase de développement, en s’appuyant sur la diversité de nos expertises, la qualité de nos équipes et notre capacité à anticiper pour répondre aux nouveaux enjeux de mobilité des territoires ». Une augmentation de capital de la part des deux actionnaires de Transdev de 800 M€ permettra, avec la CDC comme actionnaire majoritaire, d'assurer la stabilité et une vision de long terme pour le Groupe. Le Plan de réorganisation territoriale France (NOVAR) accompagnera la mise en œuvre de cette stratégie: simplification des structures avec la création de pôles régionaux et réorganisation du siège, afin d'être plus proches de ses clients.

Depuis le début de l’année, les positions commerciales du Groupe se sont confortées, avec de nouveaux contrats en France et à l’international.

Les rencontres, comme celles de Trans.Cité, nous permettent de mieux comprendre quelles sont les attentes des élus. C’est un élément essentiel de l’évolution du Groupe".

Christian Paul-Loubière, président de Trans.Cité, a conclu : « La mobilité est au cœur des problématiques engendrées par l'allongement de la vie. Une démarche partenariale est nécessaire, face à une disparité de gouvernance entre les communes et les agglomérations, pour aboutir à la mise en place de conventions et de financements partagés ".

 
< Précédent   Suivant >