Espace Administrateur






Lost Password?
Convention annuelle de l'Association Print

L’association Trans.Cité a organisé sa 26ème convention annuelle du 26 au 29 octobre, à Saint-Denis de La Réunion. Les participants ont réfléchi et échangé autour du thème «Transport public, services privés et stationnement : le citoyen compose son bouquet ».

Plus d’une centaine d’élus et de professionnels en charge des transports publics se sont réunis à Saint-Denis de La Réunion, à l’initiative de l’association Trans.Cité, pour confronter leurs points de vue et leurs expériences autour d’une question d’une actualité brûlante : l’impact des nouvelles mobilités pour les voyageurs à l’heure des technologies numériques.


Le constat initial pourrait paraître simple : les opérateurs historiques de transport public voient leurs activités attaquées par les nouveaux acteurs du numérique et des services privés de transports, ceux que l’on qualifie parfois de « nouveaux barbares ». Mais la réalité de terrain, telle qu’elle est décrite par les élus et les professionnels est bien plus complexe, mais aussi plus passionnante.

En effet, les nouvelles mobilités, plus souples, plus personnalisées, sont une demande forte des citoyens : parking relais, multimodalité entre modes classiques et doux, continuité des abonnements… Les collectivités commencent à mettre en place une offre riche et innovante pour faire entrer les transports publics dans cette nouvelle ère et les adapter aux dernières technologies. Les nouveaux acteurs privés constituent alors moins une menace qu’une activité complémentaire qui s’insère, plus ou moins naturellement, dans le bouquet de solutions proposées par les acteurs historiques. Comme l’a noté Laurence Broseta, directrice générale France du Groupe Transdev, « Il est de plus en plus nécessaire aux collectivités de jouer un rôle de coordinateur des mobilités sur leurs territoires, coordinateur entre différents modes de transport, entre privé et public, entre individuel et partagé. A leurs côtés l’opérateur, en plus de sa mission de transporteur, joue un rôle d’intégrateur de mobilité, d’assembleur de différents intervenants et de différentes mobilités ».

Enfin, comme l’a rappelé Pascal Bolo, nouveau Président de Trans.Cité et 1er adjoint au maire de Nantes, « La vitesse des évolutions depuis le déploiement des nouvelles technologies, plus particulièrement dans le monde des transports, appelle plus que jamais des lieux d’échanges et de prise de recul. C’est cette mission que s’est fixée Trans.Cité, et qu’elle remplit avec succès pour sa 29ème année d’existence. »


 
Next >